Partenariat entre enersis et NCSA

Home / News / Partenariat entre enersis et NCSA

Deux start-up suisses unissent leurs forces

Les sociétés enersis suisse AG, basée à Berne, et Navitas Consilium SA (NCSA), spin off du Centre de Recherches Énergétiques et Municipales (CREM) basée à Martigny (VS), ont conclu un partenariat à la fin du mois de juin. Dans le but d’offrir conjointement un outil analytique de gestion des données énergétiques et de planification, les deux entreprises vont regrouper leurs activités liées aux plateformes énergétiques numériques à destination des collectivités et des fournisseurs d’énergie. Avec plus de 30 employés répartis sur trois sites différents, l’équipe est désormais bien positionnée pour pour répondre aux besoins des territoires suisses ainsi que ceux des pays voisins avec notamment la France et l’Allemagne.

Ce partenariat tombe à point nommé pour répondre aux enjeux grandissants des collectivités en matière de planification et monitoring énergétique ; besoin renforcé en Suisse par la stratégie énergétique 2050. Ces dernières années, les actions menées dans les domaines de l’efficience énergétique et de la planification énergétique territoriale ont permis de constater d’importants progrès. En Suisse, afin d’atteindre les objectifs ambitieux de 2050 et de respecter les engagements pour 2020, prévoyant respectivement la réduction de 20% des émissions de CO2 et une augmentation de 4.4 TWh de la production d’énergie renouvelable, des approches innovantes dans le domaine de la numérisation notamment, doivent être entreprises dans les prochaines années par l’industrie de l’énergie et les collectivités.

Les deux sociétés proposent déjà des outils et des plateformes qui se focalisent sur la consommation et l’approvisionnement d’électricité et de chaleur. La plateforme « grids SmartCity » d’enersis est utilisée par les distributeurs d’énergie comme BKW Energie AG en suisse (Swiss Energypark) ou encore innogy en Allemagne. L’outil « PlanETer », développé par le CREM, a été largement utilisé par NCSA pour des communes de Suisse romande et du Tessin (plus de 40 au total). De plus, NCSA dispose d’une licence pour exploiter et améliorer le prototype de plateforme web de Management Énergétique Urbain « MEU ». Ce dernier a été, développé en partenariat par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), le CREM et la HES-SO Valais-Wallis, et est déjà utilisé par les villes suisses de Lausanne, Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds.

Compte tenu de l’intérêt pour MEU confirmé par plusieurs administrations cantonnales et d’autres villes suisses, les solutions grids d’enersis s’appuyant sur la technologie  HANA (base de données en mémoire dernier cri de SAP) et des fonctionnalités complémentaires de SmartCity représentent une parfaite opportunité pour développer la solution commerciale MEU 2.0. Cette ambition, pour l’heure nommée ″grids SmartCity – MEU 2.0″, offrira une entière compatibilité avec les données compilées lors des études de planification énergétique territoriale réalisées par NCSA à l’aide de l’outil PlanETer. La nouvelle plateforme SmartCity – MEU 2.0, proposée conjointement par les deux sociétés, sera la première plateforme numérique disponible sur le marché européen couvrant toutes les thématiques de la planification et de la gestion des données énergétiques. De plus, cet outil sera complètement flexible et extensible pour intégrer de futures évolutions.

Gabriel Ruiz, directeur de NCSA, devient également le responsable de la compétence SmartCity chez enersis et pilotera ainsi les futurs développements de l’application. “Ce partenariat est un saut majeur pour nous dans l’optique de faire évoluer nos solutions techniques et étendre le champ de nos prestations ” a-t-il réagi après la signature du contrat. Chacun des partenaires va également proposer les produits de l’autre dans ses marchés de prédilection. Pour le Dr Christina Wuerthner, CFO d’enersis et fraîchement devenue présidente du conseil d’administration de NCSA, la combinaison de deux start-up suisses toute deux actives dans le domaine de l’analyse de données énergétiques et ayant pour but d’étendre leurs activités à l’international est un excellent signe pour l’innovation suisse dans ce secteur d’activité.

 

À propos d´enersis

La start-up Suisse allemande enersis fournit des solutions logicielles de type Big Data pour la numérisation de l’énergie pour les fournisseurs énergétiques et les collectivités. L’entreprise aspire à contribuer de manière durable à la transition énergétique numérique. Son idée réside dans la conception d’une salle de réunion numérique pour le conseil en énergie, destinée aux entreprises, fournisseurs d’énergie et collectivités, et capable de générer de nouvelles informations basées sur leurs propres données. enersis ambitionne de représenter les données énergétiques dans un contexte géospatial, au sein de tableaux de bords incluant des indicateurs clés de performance (ICP). enersis entend ainsi soutenir la définition, l’implémentation et le monitoring continu des stratégies énergétiques globales.

www.enersis.ch

 

À propos de NCSA

La création de la start-up romande Navitas Consilium a été initiée par le CREM avec la volonté d’offrir aux collectivités et aux distributeurs énergétiques des solutions innovantes résultant de ses activités de Ra&D. La spécialité de NCSA est de proposer des outils spécifiques basés sur une approche géospatiale. Ces outils ont pour but de soutenir les activités liées à la transition énergétique et se déclinent dans les domaines de la planification, du monitoring, du soutien au déploiement de réseaux et de la simulation de scénarios augmentant l’utilisation d’énergie renouvelable et la réduction des consommations. Basée sur de solides compétences d’ingénierie énergétique, la société est fortement orientée vers les solutions numériques et les technologies de l’information, une combinaison clé pour répondre efficacement à tout besoin actuel ou à venir en lien avec le management énergétique territorial.